La production et l’utilisation de l’énergie solaire dans le monde

Mis à jour le 24/08/2021

Qui aurait prédit il y a 30 ans que le solaire connaitrait un si franc succès dans le monde entier ? Le solaire connaît aujourd'hui un boom indéniable et nous revenons aux sources de cette croissance phénoménale.

La transition énergétique et les mentalités dans le monde concernant l’énergie solaire

Depuis le discours de Greta Thunberg le 12 Décembre 2018, les mentalités ont évolué. Et ce à l’échelle internationale. Plus aucun des pays de la COP24 ne peut faire semblant et fermer les yeux devant l’urgence climatique et en particulier devant la transition énergétique devenue incontournable.

En effet, Greta Thunberg accusait de « sacrifier la biosphère pour que les riches des pays comme la Suède puissent vivre dans le luxe. La souffrance du plus grand nombre paie pour le luxe de quelques-uns »

 

énergie solaire monde

 


Retour en arrière et zoom sur quelques pays et continent :

  • Etats-Unis :

    • L'administration Clinton a signé le protocole de Kyoto mais le Congrès américain ne l'a jamais ratifié. Il en fut de même avec la taxe sur les énergies grises proposée par Bill Clinton en 2001.

    • L'administration Bush a ratifié le 14 février 2002 le "Clear Skies and Global Climate Change Act"

    • L'administration Obama a voté le Clean energy and Security Act le 26 Juin 2009

    • L'administration Trump a annoncé sortir de l'Accord de Paris le 1er juin 2017

    • L'administration Biden a officiellement reintégré l'Accord de Paris depuis le 20 février 2021

 

  • Union Européenne

Il n’existe pas de politique de l’énergie commune à l’Union Européenne. Néanmoins, certaines actions communes sont menées et prévues pour les prochaines années 2021 -2027

  • 30 novembre 2016, la Commission Européenne met en place le « Paquet d’hiver » lequel vise à promouvoir l’énergie propre pour tous les européens au travers de trois axes principaux : l’efficacité énergétique, le mix énergétique (diversité des énergies renouvelables) et la précarité énergétique (zoom sur les consommateurs).
  • Un pacte vert dont l’enveloppe budgétaire s’établit à 1000 milliards d’euros. Dont les 6 priorités sont :

    • Lutte commune contre réchauffement climatique

    • Des marchés intérieurs européens du gaz et de l’électricité

    • Un marché intérieur commun aux membres de l’Union Européenne pour l’énergie

    • Un approvisionnement de l’énergie renforcé pour un mix énergétique durable, efficace et diversifié

    • L’innovation des technologies énergétiques vertes

    • Politique extérieure commune concernant l’énergie

Ce pacte vert est donc essentiellement centré autours de l’énergie et en particulier la transition énergétique car celle-ci représente une part non négligeable dans la lutte contre le réchauffement climatique. Au total, l’objectif de la Commission Européenne visant à réduire de 50% ses émissions de gaz à effet de serre représentent une enveloppe de près de 1 000 milliards d’euros

 

green deal européen

 

 

  • Chine :

Des plans nationaux sont déployés depuis 2013 visant à améliorer l’environnement en Chine (qualité de l’air, qualité de l’eau, qualité de la terre). Le pays a également annoncé en 2018 qu’il n’accepterait plus de plastique venu de pays étranger refusant ainsi de rester « la poubelle du monde ».

 

  • Afrique

Concernant l’Afrique, la problématique majeure reste le financement. Effectivement, comme n’importe quel changement de paradigme dans l’histoire, la transition énergétique nécessite beaucoup d’investissement et de financement.

  • Le PNUE (programme des nations unies pour l’environnement a mis en place et financé des programmes en Afrique au Ghana, au Kenya et à la Namibie et ont abouti à l'adoption de projets de plans nationaux de sensibilisation au climat
  • Le gouvernement de l’Afrique du Sud a mis en place South African Renewables Initiative (SARi) avec pour objectif de développer les dispositifs d’investissement des énergies renouvelables pour l’Afrique du Sud

 

Les décisions politiques, fonds disponibles et avancées technologiques diffèrent d’un pays à l’autre néanmoins la prise de conscience est collective et indéniable à l’heure d’aujourd’hui. Dans ce contexte-là, qui a à disposition quoi ? Quels sont les différences de matériaux et de technologies solaires entre les pays du monde ?

 

Les technologies et la compétition internationale sur le marché de l’énergie solaire

  • Suède : doter les camions de panneaux solaires

La Suède, pays connu pour son avance en termes de transition écologique, a décidé de mettre en place une stratégie originale et efficace pour la démocratisation des panneaux solaires sur son territoire. Effectivement, ils souhaitent que 10% de leur électricité soit produite par des camions équipés de panneaux photovoltaïques.

Le principal problème dans la réalisation de ce projet est qu’un camion n’a pas une surface assez grande pur y disposer des panneaux solaires suffisamment productifs. Face à cet enjeu majeur, ils ont décidé de s’orienter vers des camions d’une surface de 145 m². Grâce à cette surface immense, le camion aurait assez d’énergie pour s’auto alimenter et par la suite réinjecter de l’électricité dans le réseau domestique. Grâce à cette invention, 14 000 kWh d’électricité pourrait être produite et couvrirait ainsi 10 % des besoins du pays au moins.

 

panneau solaire camion

 

  • La chine et le gigantisme

Déjà en tête de la production mondiale d’énergie solaire, la Chine n’a pas fini de prendre de l’avance : l’entreprise chinoise GCL System Integration Technology a annoncé son ambition de construire la plus grande usine de fabrication de panneaux solaires du monde avec une capacité de production de 60 GW/an.

Cette usine pourrait donc, à elle seule, répondre aux besoins de 51% des panneaux photovoltaïques de la planète.

L’investissement initial de cette construction est de 18 milliards yuan, soit 2,31 milliards d’euros. Si cette usine voit le jour dans les dates prévues, elle pourrait bénéficier du boom solaire et ainsi inonder le marché mondial avec des panneaux photovoltaïques peu chers.

 Bien que controversés au début, les panneaux photovoltaïques n’utilisent aujourd’hui que dans de très rares cas, des métaux rares. 94% du marché mondial utilise des matériaux à base de silicium cristallin, qui est du sable purifié Seule la technologie photovoltaïque dite de CIGS utilise deux métaux rares : l’indium et le gallium.

 

mondialisation énergie solaire

 

Partager cet article